Cochons. Voyage aux pays du Vivant

Erik Orsenna

L'Express

Encore une fois, Erik Orsenna gagne haut la main le pari du gai savoir, sans doute l'antidote le plus efficace contre la paresse intellectuelle...

 

Les Echos Week-end

Il faut tout le talent d’Erik Orsenna, raconteur hors pair, pour nous tenir en haleine avec un voyage dans la généalogie et la géographie de l’héritier des sangliers.  

 

La Croix

« Tout est bon dans le cochon » dit la sagesse populaire. Et tout est bon à raconter pour Erik Orsenna, qui après le moustique, l’eau ou le coton, poursuit avec bonheur son voyage au pays de la mondialisation avec l’animal le plus proche de l’homme : le cochon.

 

Le Journal du Dimanche

Le livre d’Orsenna est un foisonnant récit des maladies du Vivant, les pandémies pouvant passer des animaux aux humains. C’est pourquoi la chauve-souris, le pangolin et le moustique ont rejoint le cochon dans ce bestiaire désenchanté.

 

L'Union

Décortiquer le cochon pour mieux parler de son grand prédateur, l’Homme. Dans un essai étonnant, l’écrivain rend hommage à cet animal qui fut le premier à être domestiqué. Il nous offre beaucoup et nous lui demandons souvent trop !