Vous êtes ici

Christine de Suède et la musique

Christine de Suède et la musique
Parution : 
05/11/2014
EAN : 
9782213643496
Prix imprimé : 
19.00 €
Format :
135 x 215 mm
234pages

Christine de Suède est l’un des personnages les plus surprenants de tout le XVIIe siècle, qui n’en manque pas. Reine à six ans, elle abdique à vingt-quatre, se convertit au catholicisme, se fixe à Rome. Elle n’a cessé, en toutes circonstances, dans sa vie trépidante de jeune reine puis de reine sans royaume, puis dans son rôle de padrona di Roma vieillissante, de déconcerter ses contemporains, puis les historiens, les romanciers et les gens de théâtre. Elle parlait dix langues, s’habillait en homme et disait ce qui lui passait par la tête. Elle a aimé tous les arts, mais la musique plus que tout. Ouvrir la première salle d’opéra public à Rome, demander à Corelli, à soixante ans, de lui donner des leçons de violon, à Stradella de composer la musique d’un mini-opéra sur un livret de sa main, faire venir Descartes à Stockholm et lui faire écrire le scénario d’un ballet – qui a fait cela ?
Il a semblé à Philippe Beaussant que la musique était le plus juste témoin de ce que fut cette femme étonnante : la succession même des œuvres qu’elle a aimées, qu’elle a voulues, constitue un portrait en musique, plus vrai que tout ce qu’on a pu dire d’elle.


Philippe Beaussant, romancier, membre de l’Académie française, spécialiste de l’esthétique baroque, est l’auteur de nombreux ouvrages sur Louis XIV, Lully, Couperin, Monteverdi, Titien

 

EAN numérique : 
9782213674544
Code article : 
3549342
Prix numérique : 
13.99 €

DERNIÈRE(S) ACTUALITÉ(S) LIÉE(S) À CE LIVRE

Philippe Beaussant
Disparition de Philippe Beaussant

Romancier et féru d’esthétique baroque, Philippe Beaussant a entamé sa collaboration avec Fayard en 1980 par un ouvrage sur Couperin, suivi d’un Rameau et d’études sur Monteverdi, Titien,...

On en parle

« Au fil des pages, il dresse le portrait méconnu d'un personnage de l'histoire de l'Europe, une femme souverainement libre. » Etienne de Montety - Le Figaro...